Régal automnal – Partie 4 : Fête de la citrouille, des morts et des bien-vivants

Comme je le développerai dans un prochain article, je n’apprécie pas que certaines traditions soient transformées en vaste opération marketing. En outre, même si à une époque j’ai aimé me déguisait en personnage horrible, je ne perçois plus beaucoup aujourd’hui le sens d’Halloween, une tradition anglo-saxone. Par contre, je suis toujours prête à saisir n’importe quel prétexte pour faire la fête et apprécie de me retrouver avec ceux que j’aime autour d’une bonne citrouille. Au fait, ma citrouille des articles précédents (La citrouille, Un jus et Du chocolat, bien sûr !) était en fait une courge muscade ! C’est ce dont m’a informée le gérant des vergers où je m’approvisionne en fruits et légumes savoureux. J’y suis retournée pour y acheter quelques espèces de Curcubita afin qu’elles éclairent notre table de leurs yeux de braise.

Après une délicieuse soupe de courge muscade ont suivi des plats concoctés grâce aux recettes de Natalie et Loetitia, deux auteurs de blogs sympas que le mien a eu le mérite de me faire découvrir :

  • Graines de courges popsées : je trouvais que c’était une excellente idée et je le pense encore. Malheureusement, mes graines de courges sont restées assez fibreuses. Mais je pense que j’ai raté la cuisson parce que les graines étaient un peu trop cuites sur une face et pas assez cuites de l’autre. Il faut dire qu’au moment critique, mon petit renversait un paquet de riz sur le sol tandis que la soupe giclait du Thermomix trop rempli pour éclabousser les murs ! J’ai quand même bien aimé et je recommencerai avec d’autres graines en croisant les doigts pour qu’il n’y ai pas de dégâts dans la cuisine par ailleurs. Je les ai mangées nature, avec du curry, seule ou dans ma soupe de courge muscade.

  • son parmesan végétal ! J’ai été bluffée ! Personnellement, j’ai tout réduit en poudre directement et c’était parfait :
    • 100 g de poudre d’amandes bio blanche
    • 10 g de levure de bière
    • 2,5 g de sel de l’Himalaya

J’ai broyé ensemble 100 g d’amandes complètes, la levure et du gros sel de la Baleine (je sais, c’est raffiné mais c’est ce que j’avais sous la main). A cause des amandes complètes, mon parmesan était légèrement brun. Mais le goût était là, à la fois proche du parmesan et terriblement savoureux. A écrire cet article, je me dis qu’il me rappelait le gomasio que ma maman achetait dans mon enfance.

Enfin, j‘ai fait la recette de muffins de Loetitia que vous trouverez en cliquant ici. Je les ai trouvé un peu pâteux mais c’est le cas de beaucoup de mes gâteaux végétaliens. Toutefois j’avais mis de l’extrait de vanille et j’ai bien aimé leur parfum. Surtout, j’ai adoré l’idée de Loetitia de faire un glaçage vert avec de la spiruline. Voilà qui est bien plus sympa que les colorants du commerce bourrés de E-machins. J’avais mis 1 cuillère à café de spiruline pour 100 g de sucre blond réduits en poudre en même temps que la spiruline (c’était rigolo : le sucre ne semblait pas vert mais l’eau a révélé la couleur) et 40 ml d’eau (30 auraient suffi : cela doit dépendre des sucres). Le glaçage a été étalé par ma fille qui adore faire « des gâteaux colorés ».

Les petits cœurs sont des chocolats au lait de la marque Bonvita. Je les ai achetés afin d’essayer d’en faire moi-même 😉

Tout le monde était ravi de ce bon dîner et j’adresse un grand merci à Loetitia et Natalie !

Advertisements