Que faire pour les enfants pour Noël ?

Que faire pour les enfants pour Noël ?

D’après mon tableau de suivi WordPress, un certain nombre de visiteurs parviennent sur mon site après avoir posé ce type de question sur un moteur de recherche. Sachez au passage que l’autre grande question qui emmène les internautes sur mon blog est du genre « comment avoir les seins qui se tiennent » ou « petits seins sans soutif », ceci après que j’ai relayé un article de Terra Eco faisant état d’une rumeur incriminant le soutien-gorge dans le cancer du sein. Vlan ! Je viens de m’attirer des dizaines de lecteurs qui vont être bigrement déçus. Ce blog est issu d’une réflexion concernant les liens entre l’alimentation et l’environnement, les dégâts causés à l’environnement et à notre santé par des protéines animales occupant une part de plus en plus importante de l’alimentation, ma passion pour l’alimentation végétale et vivante, ma conviction que le meilleur lait pour le bébé est celui de sa mère et que le lait de vache est fait pour le veau.

Régulièrement, d’autres internautes arrivent sur mon blog après s’être posé la question suivante : « Les oeufs coques de Lustucru sont-ils pondus en cage ? » A ceux-là, j’ai envie de hurler de derrière mon écran : « Oui ! » et j’espère que mes articles auront contribué à les faire évoluer de façon positive dans leur réflexion. Je les félicite de se poser ce type de question et les invite à consulter le site www.oeufs.org qui explique clairement la signification des codes portés sur les œufs (et en tout tout petits sur les boîtes des œufs pondus en cage, boîtes qui en revanche mettent souvent en avant un paysage bucolique ou une fermière du temps jadis). Je les invite aussi à se demander dans quelles conditions les poules qui ont pondu les œufs utilisés pour la préparation des biscuits industriels ont été élevées. Et s’ils commencent à regarder les étiquettes, il y a de fortes chances qu’ils commencent à s’interroger sur l’huile de palme, sur les additifs dérivés du lait et de nombreux composants. Alors en ces temps de fête (ainsi que le reste de l’année), mieux vaut essayer de faire soi-même au maximum (ou d’acheter local à un artisan de confiance).

Faire soi-même, fêter Noël avec ses enfants sont donc des sujets qui ont conduit des lecteurs ici. Je voudrais donc présenter rapidement deux idées. L’une est de Rosetendance. J’ai adoré son idée de calendrier de l’Avent en enveloppe ! C’est un peu tard mais l’idée est bonne à prendre pour l’an prochain. Il n’y a rien de plus simple pour un effet déco garanti. Et à l’intérieur de l’enveloppe, on peut mettre ce que l’on veut. J’ai la chance d’avoir chez moi un magnifique calendrier de l’Avent textile fait par amour (et une patience immense) par ma maman. Ma fille a réclamé un calendrier de l’avant en carton avec des fenêtres et un petit chocolat à l’intérieur. Mais je lui ai fait remarquer que celui-ci était unique, qu’il avait été fait spécialement pour elle, et qu’en plus, il avait l’avantage de pouvoir offrir par jour deux carrés de chocolat, un pour son frère et un pour elle, tandis qu’il faudrait qu’elle partage la petite figurine avec son frère. Plutôt qu’un petit chocolat de mauvaise qualité et bourré de cochoncetés, j’ai acheté deux ou trois plaques de bon chocolat bio et j’en ai mis deux par jour dans la poche correspondante.

Enfin j’avais offert à ma filleule pour son anniversaire une poupée de la marque Petitcollin qui se présente comme la dernière marque de poupées fabriquées en France (mais ce serait sans oublier les artisans qui font des poupées chiffons : il en existe ! Je vous laisse chercher sur la toile !). Je voulais pour Noël lui offrir un couffin mais je n’avais pas envie d’en acheter un qui vienne de l’autre bout de la planète. J’en ai finalement trouvé un dans une brocante. L’intérieur était défraichi et démodé : il avait à peu près une trentaine d’années. Je l’ai donc refait : un petit matelas fait dans une chute de tissu qui me restait de la confection d’une housse de coussin (peut-être une que j’avais faite pour sa maman !), garni avec une chute de molleton et un petit drap fait… dans une vieille robe de ma belle-sœur :-). Coup de l’opération ? Deux euros ! Mais plus important encore beaucoup d’amour (c’est chouette de faire quelque chose en pensant à ceux que l’on aime !) et je l’avoue aussi un peu de sommeil car je ne peux faire ce genre d’activité que dans ma troisième journée soit entre minuit et deux heures de mat’ ! J’aime l’idée de donner une seconde vie aux objets !

Sur ce, je file et je vous souhaite à tous un très joyeux Noël !

Couffin de poupée

A l’année prochaine !

Advertisements