Vegan in Hambourg

Photo_8D6C37AA-14B4-5F54-90FC-1D2F587E915EFacile de manger végétarien dans le quartier animé de la Sternschanze, littéralement « le tremplin des étoiles ». Les petites échoppes affichent souvent sur leur devanture des plats végétariens.

Vegetarischer Imbiss

Le quartier est cosmopolite et beaucoup proposent des falafels.

Falafel, vegetarien

Dans la rue « Schulterblatt », trois restaurants les uns à la suite des autres offrent des plats végétariens et végétaliens :

  • Hin & Veg, qui propose des plats du monde tels que pizza et plats indiens, offre de nombreux plats végétariens. La devanture semble perpétuellement en travaux : il faut la distinguer derrière l’échafaudage

P1100257

  • Herr Max (« Monsieur Max »), est un salon de thé qui propose de mettre du lait de soja dans son café et quelques pâtisserie végétaliennes. L’ameublement est baroque…

Herr Max Hambourg

… et la devanture … gothique

gâteau Fress Pussi RiotHerr MaxFür Immer

  • Jim Burrito’s, offre un menu de burrito et c’est celui dont j’ai poussé la porte un jour de décembre.

P1100255

Jim's burrito Jim's burrito

A côté de moi, un fille vient de s’offrir une boîte de Yogi Christmas Tee. Son ami en face d’elle boit puis elle au goulot une boisson de couleur orangée. Petit bémol : elle vient de sortir une grosse boîte en forme de Père-Noël avec le logo « Kinder ». Pas vraiment vegan.

Le reste des clients : des baraqués tatoués, des jeunes avec des ceintures cloûtées, un punk tenant un chien en laisse, des grandes bringues aux cheveux longs et bouclés qu’on croirait presque tirés d’un film des années 1970, une dame de près de soixante-dix ans aux cheveux gris remmenés en chignon sur la longueur de son crâne, un jeune homme propret façon premier de la classe.

Comme l’indique le nom du restaurant, lorsque j’ai demandé à la serveuse ce qu’il y a comme plats végan, elle m’a indiqué les burritos. Je ne sais plus ce que sont les burritos mais je me lance et passe la commande. La serveuse enchaîne : « aux tomates ? au tofu ? aux épinards ? »

Allez, va pour les épinards : le tofu ferait rigoler mon mari et les tomates en décembre ne sont pas des légumes de saison.

Les deux grandes bringues ont été remplacées par deux copines d’une vingtaine d’années. En face de moi, quatre hommes, tous barbus, un à la peau mate et les trois autres au physique bien allemand, sont attablés. Je me demande s’ils ont choisi des plats vegan ou non. Le couple à côté de moi vient d’être servi : est-ce le burrito qui m’attend ? Cela ressemble à un énorme panini. Et oui, c’est bien cela qu’on me sert.

Photo_8D6C37AA-14B4-5F54-90FC-1D2F587E915E

Je réalise que je n’ai pas de verre. Ici, on boit au goulot. C’est un endroit « cool », pas distingué mais pas surfait non plus.Il démontre qu’on peut être vegan, jeune et bien vivant. Tout cela n’est pas antinomique.

L’aspect du burrito est un un peu décevant, pas raffiné. Mais je suis conquise par les saveurs. Ce gros pain est farci de jeunes pousses d’épinards crues, de riz, d’oignons, de dés de tomates (toujours pas de saison 😦 ), de guaccamole, de purée de haricots rouges.

Burrito aux épinards

C’est bien relevé ; peut-être le serait-ce trop pour beaucoup de français (contrairement aux idées reçues, les allemands sont de grands amateurs d’épices).

J’ai payé 6 €. Et je suis bien calée. Je regarde l’ardoise et constate que les burritos à la viande sont un peu plus cher. Il y avait aussi une version au seitan !

Photo_A411A086-378F-D13E-1232-F8066F9C55F1

Les affiches au mur sont des affiches de « wrestling », du catch. La musique diffusée est du métal.

Photo_9E652FB0-0014-44A0-B67A-F69C20936508 Photo_4D66A146-CB12-AAEA-E33F-45B39F7DE061

Photo_4D253F23-9BF8-0639-5F55-61CEB77A10F9

Par gourmandise et curiosité, j’aurais bien pris un dessert mais je n’en vois pas sur la carte. Cela tombe bien car je n’ai vraiment plus faim.

Les clients ont changé. Il y a notamment un couple coiffé de bonnets. La fille a un piercing dans la lèvre et l’homme dans les oreilles. A l’autre bout de la salle, un homme coiffé d’un chapeau. Du monde rentre : je laisse ma place.

Avant de partir, j’ai demandé à la serveuse si ce sont les burritos vegan ou carnés qui sont le plus servis. Elle m’a répondu que cela était très variable : parfois ce sont les uns, parfois les autres.

Photo_DDE49182-B19C-F3C1-7997-36462C7CBC88P1100258

Advertisements