Je préfèrerais être une vache à viande qu’une vache à lait

A choisir, je préfèrerais être une vache à viande plutôt qu’une vache à lait.

Certes, comme ma cousine la vache à lait, je serais inséminée artificiellement, encore et encore. Mais je pourrais garder mon petit près de moi plus longtemps qu’elle : on ne me l’enlèvera pas à peine né pour me prendre mon lait et le transformer au mieux en goûteux fromages artisanaux, au pire en lait UHT, poudre de lait, additifs alimentaires et yahourts industriels. Bref, mon lait ne finira pas dans l’estomac de ces drôles de mammifères que sont les Hommes et qui nous considèrent trop souvent comme un outil de production. Je n’aurais pas non plus à attendre comme une délivrance, les mamelles pleines à craquer, l’heure de la traite. Hélas, mes petits risquent eux-aussi de connaître un bien triste sort. Je n’oublie pas non plus que la vache à lait et moi auront la même fin : toutes deux, nous finirons à l’abattoir. Mais du moins ma vie aura-t-elle été une moins grande souffrance.

Holstein

Holstein : La race de vache à lait la plus utilisée*

* Vous noterez les hanches, les côtes saillantes et l’étrange démarche que je dénonçais dans un précédent article.

Advertisements