Première poupée Waldorf

             DSC_0742_s

Cet article est peut-être un peu hors sujet avec mon blog. Quoique… C’est par l’allaitement qui j’ai été emmenée à côtoyer des mamans qui s’intéressent à des pédagogies alternatives au « laisser pleurer votre bébé » puis à la communication avec son enfant et à son accompagnement dans son développement.

En cherchant l’an dernier des cadeaux de Noël pour mes enfants, j’ai réalisé que j’avais trop tardé à m’intéresser à la pédagogie Waldorf. J’ai acheté « Jeux d’éveil pour votre enfant – Le savoir-faire Steiner-Waldorf pour les enfants de 2 à 4 ans » de Christopher Clouder et Janni Nicol. J’adore ce livre qui fourmille d’idées de jouets à fabriquer et d’activités à organiser pour son enfant.

C’est sur la base des explications de ce livre que j’ai enfin réalisé ma première poupée Waldorf. La méthode décrite est simple et ne nécessite aucun matériel spécial comme on le voit sur certains sites internet : pas besoin de filets ni d’aiguille spécial poupée. Ce type de matériel permet peut-être de réaliser une poupée plus sophistiquée mais maintenant que j’ai confectionné ma première poupée et que je vois mes enfants jouer avec, je ne pense pas que cela soit nécessaire, sauf à vouloir réaliser une prouesse textile ou une poupée à but commercial. Le plus dur pour moi a été de trouver du jersey couleur chair. J’y suis parvenue et je pense que ce type de matière, du fait de son élasticité, facilite grandement la réalisation. Il est plus facile de rattraper les erreurs éventuelles.

2013-05-10 (4)_r

Pour l’implantation des cheveux, j’ai fait un bonnet au crochet que j’ai ensuite cousu sur la tête avant d’y nouer des cheveux. J’avais vu cette technique quelque part sur la toile. Inutile d’utiliser la laine onéreuse des cheveux pour faire le bonnet. Une laine basique de couleur approchante suffit.

La texture un peu mohair de la laine contribue à l’effet de cette première poupée. Hélas, amis vegan, je crains que cette laine ne soit pas entièrement végétale ni synthétique.

DSC_0742_sJ’ai pris beaucoup de plaisir à cette réalisation et j’ai compris l’émotion de Gepetto façonnant Pinocchio. Et ce qui m’a le plus surprise dans le résultat, c’est d’avoir une poupée d’une grande douceur. Une poupée toute chaude dans laquelle on a envie d’enfouir son visage. J’avais oublié que que les poupées du commerce ont des parties dures et froides.

2013-05-10 (2)_s

Advertisements