Ouvrir le ventre de la Terre

Un panneau routier m’indiquait les « Alpes Mancelles » et le symbole « site d’intérêt ».

J’étais au Nord du Mans et je n’avais jamais entendu parler de cette curiosité géologique. Je m’engageais donc en direction du lieu.

Au détour de la route, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une colline dénudée, croisement entre Dune du Pilat et terril. « Alpes Mancelles » ?

DSC_0711_s

Ne serait-ce pas plutôt une carrière ?

DSC_0713_s

J’avais vu juste.

Trois jours auparavant, j’étais tombée sur la centrale de Scholven Gelsenkirchen, cette installation évoquant pour moi l’enfer du peintre Jérôme Bosch et l’exploitation de la Terre par l’homme. Ironie du sort, m’attendant à admirer un beau paysage, j’étais maintenant plantée devant cette carrière, si minuscule par rapport à ce qui se fait ailleurs, mais illustrant tout autant notre soif intarrissable de matériaux, notre avidité inextinguible de toujours plus de confort…

DSC_0716_s

*
***

Quelques centaines de mètres plus loin, j’ai découvert le paysage bucolique des Alpes Mancelles. Des falaises, et à leurs pieds, une rivière : la Sarthe.

DSC_0717

DSC_0720 DSC_0738_s

Advertisements