Foie gras, une tradition en péril – Reportage à regarder de toute urgence

Plus que quatre jours pour regarder cet excellent reportage d’Olivier Joulie diffusé sur France 5 sur l’industrie du foie gras. Oui, le foie gras est péril. Non pas grâce à quelques opposants au foie gras mais parce qu’en 20 ans, sa production s’est industrialisée et n’a plus grand chose à voir avec les pratiques de quelques grands-mères.

Si après avoir regardé cette émission, vous souhaitez toujours consommer du foie gras pendant les fêtes, je suis prête à parier que vous ne voudrez plus consommer de bloc de foie gras et que vous aurez du mal à trouver le foie gras que vous recherchez.

http://www.france5.fr/emission/foie-gras-une-tradition-en-peril

foie gras2

En effet, selon ce reportage :

  • la consommation de foie gras a été multipliée par 8 en 20 ans
  • 75% de la production française s’écoule en supermarchés
  • Les trois géants du foie gras sont Lur Berri, Euralis et Maïsadour avec leurs marques Labeyrie, Montfort, Rougié, Bizac, Pierre Champion, Delpeyrat
  • La production traditionnelle ne représente plus que 5% de la production française
  • Le foie gras entier en provenance de Belgique ou de Bulgarie coûte 30 à 40% moins cher que le foie gras français.

foie grasLa souffrance animale n’est pas au cœur de ce reportage dont l’objectif est plutôt de révéler les pratiques d’élevage et de transformation. Toutefois un activiste de L214 est interviewé et l’un de ses films diffusé.

Le reportage apprend également que 40 millions de canards sont gavés par an en France. Mais des canards mâles exclusivement car les canettes « produisent » des foies de moins bonne qualité, comportant plus de veines qu’il faut enlever, ce qui est onéreux… sauf si on le fait dans des pays « à bas coûts ». C’est pourquoi les canettes femelles sont envoyées en Bulgarie via la Hongrie… Mes pensées vont au producteur bulgare qui a ouvert ses portes aux journalistes… Je crains pour lui les représailles de la coopérative.

Publicités