Pâques végétal

chocolat blanc vegan fourré au chocolat noir veganNous partons ce week-end en camping. Je voulais emmener avec nous des choses maison et savoureuses. Difficile de trouver des chocolats de Pâques vegan en magasin, d’autant que mes enfants ne raffolent pas du chocolat noir, ce qui me prive des rares choix comme les lapins Lindt. Je voulais donc leur préparer des chocolats maison au lait ainsi que des chocolats blancs, tous sans lait de vache. Au moment où j’écris ces lignes, je ne suis pas sûre que tout ait été une bonne idée et je reconnais qu’il aurait été bien plus facile d’acheter une cochonnerie en magasin. Mais qu’importe. Je m’y suis prise au dernier moment et je saurai mieux faire l’année prochaine. Je souhaite partager avec vous ci-dessous quelques uns de mes essais.

Tout d’abord, le facile. Si je dois manger un agneau à Pâques, alors sous forme de cake salé ! J’ai fait cette recette de cake au carottes vegan et pour avoir goûté les chutes, je sais que le résultat est délicieux. J’ai relevé par des herbes de Provence.

agneau cake aux carottes vegan

Que serait Pâques sans un gâteau au chocolat ? J’ai utilisé ma recette favorite de gâteau végétalien au chocolat, quoi qu’à présent, j’improvise à chaque fois, ajoutant un peu d’huile, remplaçant de la crème végétale par du lait végétal… Selon mes sensations. Et comme à chaque fois, ce gâteau est à tomber !

gâteau au chocolat végétalien

Oui, je sais : il mériterait quelques décorations !

 *
***

Et puis je me suis lancée dans la confection de chocolats sans lait de vache.

J’ai commencé par faire des chocolats blancs sans lait de vache en utilisant cette recette qui utilise de la poudre de lait de soja, du beurre de cacao, du sucre, de la vanille et une pointe de sel.

Je pense qu’il aurait fallu réduire en poudre la plus fine possible la poudre de lait de soja et le sucre. Ce que je n’ai pas fait, m’étant trompée dans les étapes. L’inconvénient de cette recette est que le chocolat obtenu n’est pas homogène : le sucre et la vanille tombent au fond des moules. Peut être cela n’aurait-il pas été le cas si j’avais préalablement mixé le sucre et le soja. Egalement, la face qui n’est pas en contact avec le moule blanchit. Malgré tout, le résultat est succulent.

DSC_3686 DSC_3687

*

***

 Ensuite, j’ai fait ce chocolat au lait sans lait de vache, à base de cacao, de poudre de lait de soja, de beurre de cacao et de sucre. Comme précédemment, j’aurais dû réduire mon sucre complet jusqu’à ce qu’il ait la consistance d’un sucre en poudre. A force de tenter de dissoudre le sucre dans le beurre de cacao, j’ai eu peur de faire brûler ce dernier. Mais non, finalement, ce chocolat au lait vegan est très bon…. mais très sucré. La face qui n’est pas en contact avec le moule est également blanche. Je suppose que cela est dû soit au fait que je n’ai pas tempéré le chocolat, soit au beurre de cacao qui remonte. Voyant que je n’arrivais pas à homogénéiser le beurre de cacao et le sucre, j’ai utilisé de la poudre de lucuma. J’ai acheté ce produit aux États-Unis (mais j’en ai vu récemment en France, au Biocoop d’Angoulême !). Sur mon paquet, il est indiqué que la poudre de lucuma peut servir à émulsifier les graisses et les sucres. En vain. Cela ne se sentait pas dans les tablettes mais la saveur de la poudre de lucuma m’a suprise : c’est très doux et sucré et rappelle les dattes !

 

chocolat au lait vegan*
***

 Ensuite, j’ai fait de délicieusissimes excellentissimes chocolats blancs fourrés au chocolat noir 100% vegan. Sans lait de vache, sans soja, et cru si on a les ingrédients crus sous la main.

chocolat blanc vegan fourré au chocolat noir veganLa recette est ici : http://www.nourishingmeals.com/2014/02/how-to-make-raw-vanilla-white.html. Les photos sont meilleures que les miennes. Si vous devez faire une recette de cet article, c’est celle-ci !

*

***

Sur ce beau succès, j’ai voulu continuer. C’est alors que j’ai réalisé que je n’avais plus de beurre de cacao ! Je suis allée fouiller dans mon cellier et j’ai trouvé de la pâte de cacao. Le paquet disait qu’on pouvait l’utiliser tel quel ou avec la même quantité de beurre de cacao et un produit sucrant. Je me suis demandé par quoi remplacer le beurre de cacao. N’ayant pas d’huile de coco, j’ai remplacé par la couche figée surnageant au dessus d’une boîte de crème de coco. Et là m’est arrivé ce qui m’est arrivé lors de mes tous premiers essais de chocolat au lait vegan : si on utilise du lait végétal ou de la crème végétale liquide, le chocolat obtient une texture proche d’une ganache. Il est généralement indémoulable. Succulent à manger à la cuillère mais impossible à servir à des invités. J’ai alors rempli des moules de sucettes. Une fois les moules remplis, j’ai goûté ! MON DIEU ! QUE C’ÉTAIT AMER ! C’est alors que j’ai réalisé que je n’avais plus non plus de sirop d’agave. Ni de sirop d’érable. Et puis j’ai fini par dégotter du « Goldensyrup » que j’avais remmené un jour d’Allemagne. Il s’agit je pense de mélasse de betterave. J’en ai mis une bonne quantité et cela a rendu le produit mangeable… Mais je pense que je ne pourrai pas démouler mes sucettes. Et sans doute mes enfants ne les aimeront-ils pas. D’ailleurs, les chocolats ci-dessus n’ont rien à voir avec le Milka et le Galak… Ce sont des saveurs tout à fait différentes.

*

***

Enfin, j’ai fini par assembler de drôles de poussins dont le corps est un rocher à la noix de coco végétalien. J’avais craqué sur la photo de l’article et les miens sont réussis aussi. Je vous invite à mettre 2/3 de tasse de sirop d’agave car en France les rochers à la noix de coco sont généralement très (trop) sucrés si bien que j’étais surprise avec 1/2 tasse de les sentir si peu sucrés… ce qui est meilleur pour la santé toutefois !

rochers à la noix de coco végétaliens

La recette est ici.

Quant à moi, je m’en vais en week-end et vous souhaite de Joyeuses Pâques !

 

Publicités