Fleurs de glycine

glycine_grappeLe printemps est une période magique et tellement éphémère. Les fleurs surgissent d’un seul coup de la morosité de l’hiver. A peine les a-t-on admirées que déjà elles sont fanées. Cette année encore, cela a été tellement vite que je n’ai pu photographier ma glycine. J’ai l’impression de ne pas l’avoir assez admirée. J’aurais aimé trouver le temps de rester des heures à la contempler. Cependant, j’ai réussi à prolonger le plaisir sous mon palet. Si les graines sont toxiques, les fleurs se laissent manger, permettant d’intérioriser leur subtil parfum.

glycine_s

Salade de maïs, fleurs de glycine et graines germées

glycine_grappe

« Pour vivre clair, ferme et juste,
Avec mon cœur, j’admire tout
Ce qui vibre, travaille et bout
Dans la tendresse humaine et sur la terre auguste.

L’hiver s’en va et voici mars et puis avril
Et puis le prime été, joyeux et puéril.
Sur la glycine en fleurs que la rosée humecte,
Rouges, verts, bleus, jaunes, bistres, vermeils,
Les mille insectes
Bougent et butinent dans le soleil. »

Émile Verhaeren, Autour de ma maison

glycine_bee

glycine_bee2

Advertisements