Se faire bercer par ces yeux

mère voilée (2)

Cologne, Allemagne, août 2013

J’ai vu cette femme, l’un de ses pieds berçant son bébé dans un cosy, son téléphone dans une main.

Et je me suis demandée ce que cela pouvait faire d’être bercé par ces yeux. De voir des yeux mais d’être privé de la vue d’une bouche qui parle, qui sourit, qui envoie des baisers.

Bien sûr, je suppose qu’en privé cette femme peut enlever son voile et que son bébé peut voir son visage. Mais est-ce si fréquent ? Plusieurs mois après avoir été frappée de cette scène, elle me rappelle des femmes de l’Arabie Saoudite séjournant dans un palace en Inde. A côté de notre table, un couple s’était assis. Lui, jeune, en jean et T-shirt, pianotait sur son téléphone. Elle, pour manger, soulevait avec délicatesse, rapidité et habileté son voile, de façon à porter sa nourriture à sa bouche sans que quiconque puisse voir le moindre millimètre carré de chair. Si j’associe ces deux scènes, c’est que ma fille, un an après, m’a reparlé de ces « femmes en noir », pour reprendre l’expression qu’elle a utilisé du haut de ses moins de cinq ans. L’une d’elle lui avait donné un bonbon : « Elles étaient très gentilles. Je les aime beaucoup ». Visiblement, ma fille a elle aussi été marquée par ces yeux et ces mains derrière lesquelles se cachent un cœur.

J’ai laissé longtemps cet article dans la catégorie « brouillons ». Certains me diront peut-être que j’aurais dû l’y laisser. Mais je suis tombée sur cette photo, qui elle aussi me rappelle des souvenirs :

voile

Je me suis alors dit que j’allais garder cet article pour la prochaine « Journée de la femme ». Mais c’est le 8 mars 2015. Alors merde : je ne vais pas attendre près d’un an. La journée de la femme, ce devrait être tous les jours 🙂

Vendredi sur France Inter a eu lieu une excellente émission sur le port du voile en Iran :

http://www.franceinter.fr/emission-les-femmes-toute-une-histoire-berty-albrecht-deux-chanteuses-iraniennes-interdites-de-scene

chanteuses-iraniennesEt cette troublante vidéo y fait écho :

Et surtout, je vous recommande de visiter la page Facebook (accessible même si comme moi vous n’avez pas de compte) StealthyFreedom sur laquelle des femmes iraniennes se photographient sans voile, parfois avec la complicité de leurs maris. De ces photos émanent une immense émotion, celle d’oser ôter ce voile et accéder à la liberté. Magnifique et bouleversant. A soutenir absolument.

femme-irannienne-facebook

* Cherchant une catégorie pour cet article et tombant sur la catégorie « allaitement », je me dis que la première tenue n’est décidément par pratique pour allaiter en public… Par contre les indiennes portent elles des saris tout à fait adaptés à l’allaitement (celles de la deuxième photo ne sont pas en sari).

voile2

Publicités