Bêêêtes !

BêêêtesConnaissez-vous Christian Voltz ? J’ai découvert cet auteur grâce à ma fille et sa maîtresse de Moyenne Section qui avait fait avec les enfants un très beau projet.

Christian Voltz crée ses personnages avec des petits objets de récup’ : fils, boutons, petites pièces métalliques et plein d’autres petites choses qui finissent à la poubelle. Une belle idée pour leur donner une vie supplémentaire. La maîtresse avait fait emmener par les enfants ce genre de petits objets puis leur avait fait faire des bonhommes en lien avec un album. Elle en avait même fait des films ! Des films que deux ans après nous avons toujours plaisir à regarder ! Chapeau la maîtresse !

 

 

 

Dans son album « Bêêêtes ! » Chrisitan Voltz utilise le même genre de personnage fait d’objets chinés. Il y a plus exactement un personnage et des animaux. Tout le sujet du livre tourne autour de cette question : qui est l’animal finalement ? Le bonhomme fait sa sieste au pied d’un arbre et son mouton et son chien en font autant près de lui. Le type soulève soudain un oeil pour voir un oiseau posé sur le dos de son mouton. Il sursaute, son fusil à la main et s’écrit :

« Dis, l’vautour là-haut, tu crois que j’tai pas vu ?
Dégage de là, si tu veux pas du plomb dans l’aile ! »

Puis le loup en prends pour son grade.

Voltz

Le type se retourne et s’acharne de nouveau sur l’oiseau avant de s’énerver sur la taupe et l’insecte. Il hurle :

« Grrrr d’bestiole ! »

Sur ce, le chien s’en va en disant :

« Bon, ben salut ! »

S’en suis cette page d’anthologie :

« Mais, mais… tu parles !
Et alors, tu aboies bien, toi… »

voltz4Le mouton lui tourne alors lui aussi le dos. Le type a beau lui dire :

« Tu ne vas quand même pas les suivre comme un mouton ? »

Le mouton répond :

« T’es vraiment bête à bouffer du foin ! »

Et le type se retrouve comme un con. Ça c’est pas Christian Voltz qui l’écrit mais c’est bien la vérité 😉

Alors le type réfléchit deux secondes. Il présente ses excuses puis :

« Allez, quoi, soyez pas Bêêêtes… »

Comme le dis l’oiseau au dos de la couverture : « Kicékébête ? »

Mais les animaux, pas rancuniers, reviennent vers le bonhomme tout sourire et sur la dernière page, on voit toute cette petite troupe en bonne harmonie.

Un album très sympa, avec des expressions rigolotes et un message magnifique, très bien perçu par mes enfants de 3 et 6 ans. Une belle idée de cadeau de Noël en somme 😉

 

 

Publicités