Quels livres pour nos petits garçons ?

Mon fils de 3 ans et demi est allé samedi à son premier anniversaire. Je n’ai appris que très récemment qu’il est de tradition que les enfants repartent avec un petit sachet de bonbons et de petits jouets. S’ils sont toujours très gentiment préparés par les mamans, je regrette que le contenu soit généralement chimique pour ce qui est comestible, et en plastique et faits en Chine pour ce qui est ludique.

Samedi, mon fils est rentré avec un livre de Spiderman. Ma fille de six ans trouve le dessin de ce personnage fort laid et elle sait que je partage le même avis. Toutefois comme elle sait lire, elle a commencé à se plonger dans la lecture de certaines pages. Plus tard, le dos de la couverture m’est tombé sous les yeux. J’ai été interloquée par ce qui y était écrit et c’est pourquoi j’ai décidé d’écrire cet article :

 Spiderman_Mon histoire du soir_dos couverture

« Partagez chaque soir un moment de douceur avec votre enfant.
Accompagnez-le au pays des rêves en dix minutes de lecture, grâce à un texte court et tendrement illustré. »

Pas sûre que la personne qui ait écrit ces lignes ait vu le contenu. On note aussi l’indication d’âge « 2+ ».

L’avant de la couverture confirme aussi que ce livret est une « histoire du soir ».

Spiderman_Mon histoire du soirJe me suis donc plongée dans la lecture de ce livret de 14 pages, mais pas avant de m’endormir.

J’ai appris que Spiderman s’appelle Peter Parker et qu’il détient ses supers pouvoirs depuis qu’il a été piqué par une araignée radioactive.

araignée radioactiveA l’origine, il « exhibait ses pouvoirs lors de représentations à la télévision ». Un soir, il voit un policier poursuivre un voleur mais il s’abstient d’intervenir.

Une fois rentré, il apprend que « son oncle vient d’être assassiné ». Il part donc à la recherche de l’assassin et le neutralise, réalisant que c’était le voleur qu’il avait laissé s’enfuir un peu plus tôt.

coup de poing

Se sentant coupable de la mort de son oncle, Spiderman décide de mettre ses supers pouvoirs au service du bien.

*
***

Le texte est court effectivement. Il contient cependant les notions de radioactivité, vol, assassinat, culpabilité, chagrin, colère, détention d’armes, violence, corps à corps, choc, mort, vengeance, tristesse. Seule l’avant dernière phrase est positive :

« Il comprend alors que ses supers pouvoirs doivent servir à faire le bien. »

En ce qui concerne les illustrations, vous jugerez vous-même de la « tendresse » qu’elles expriment.

*
***

Spiderman est un super-héros. Il aide les « bonnes gens » en les défendant des malfrats. Je ne blâme donc nullement Spiderman. En revanche, ce livre me paraît complètement inadapté à mon fils de 3 ans et demi qui apprécie toujours Petit Ours Brun.

Petit Ours Brun

D’ailleurs un livre de Petit Ours Brun coûte sensiblement le même prix que le livre Spider-Man dans la collection « Mon histoire du soir ». Personnellement, je n’aurais pas trouvé cela ridicule que mon fils reçoive un Petit Ours Brun.

Ce livre de Spiderman m’interpelle parce que je me dis qu’en tant que maman j’ai aussi la responsabilité d’aider mon fils à devenir un homme respectueux de l’autre, ouvert sur le monde, sensible et sachant exprimer ce qu’il ressent. L’éducation de nos petits garçons a certainement un rôle à jouer dans l’évolution de notre monde vers plus de paix et d’harmonie, de respect de l’autre.

Je suis donc partie fouiller dans nos livres pour voir ce que nous avons permettant d’accompagner mon fils dans cette voie. Premier constat : cela s’avère plus difficile que d’offrir un livre sur les dinosaures à ma fille.

Ben oui, quoi ! Pourquoi les filles n'auraient-elles pas le droit de s'intéresser aux dinosaures ?

Ben oui, quoi ! Pourquoi les filles n’auraient-elles pas le droit de s’intéresser aux dinosaures ?

 Deuxième constat : du moins dans ma bibliothèque, les personnages principaux sont généralement des filles ou des animaux. Peut-être est-ce dû au fait que mon aînée est une fille et que c’est un choix inconscient.

Voici toutefois quelques idées, que vous saurez certainement compléter :

La chaussette verte de Lisette Dans La chaussette verte de Lisette, il y a deux matous méchants et menteurs. Mais Lisette a aussi un ami : Bébert. C’est lui qui se sert de la chaussette verte de Lisette comme bonnet. Peu lui importe que ce soit une chaussette. Il rêvait d’avoir un bonnet comme cela et se coiffe de la chaussette sans complexe. Et lorsque les deux amis apprennent que la maman de Lisette a tricoté une deuxième chaussette exactement pareille à la première, Bébert danse pour exprimer sa joie.

*
***

 

 

 

 

Devine combien je t'aimeQue l’on se projette comme « lapin fille » ou « lapin garçon », « Devine combien je t’aime » de Sam Mc Bratney et Anita Jeram donne envie d’aimer encore et encore, toujours plus !

*
***
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

*
*
*
*

mon-amie Dans « Mon amie », Alan Mets et Brigitte Smadja mettent en scène un petit garçon, Adonis, qui ne parvient pas à jouer au foot avec des plus grands. Ces derniers cassent ses brindilles, piétinent tous ses trésors et lui volent ses lunettes. Il est blessé et a envie de se venger quand une petite fille, Olympe, s’approche de lui et l’invite à devenir son amie. Le livre casse les clichés : la petite fille sait jouer au foot, contrairement à ce que pense Adonis, qui lui, s’apprête à lui offrir sa collection de pierres en forme de cœurs, sa plus précieuse.

 

*
***
*

 Dans « Le petit déjeuner de la famille Souris« , même si ce sont des souricettes qui font la cuisine, fillles et garçons vont cueillir des framboises. L’un des garçons se pique le doigt. Un autre porte sa petite sœur.

 

*
***
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

 

 

 

 

LéoLéo de Robert Kraus est un petit tigre qui fait tout moins bien que les autres. Il mange comme un bébé et ne dit pas un mot. Il ne sait ni lire, ni écrire, ni dessiner alors que ceux de son âge sont déjà autonomes. Au père inquiet, la mère répond :

    « Il n’a rien. […] Léo est lent à s’épanouir ; c’est une fleur tardive. »

Et puis d’un seul coup, Léo « s’épanouit comme une fleur au soleil ». Il sait tout faire comme les autres !

Un livre qui rassurera les petits et leurs parents inquiets !

 

*
***
*
*
*
*
*

Le petit bateau de petit oursJ’ai eu les larmes aux yeux lorsque j’ai lu pour la première fois « Le petit bateau de Petit Ours », de Eve Bunting et Nancy Carpenter. Petit Ours passe de magnifiques moments sur son petit bateau. On le voit rêver (et pêcher). Mais Petit Ours grandit et le petit bateau devient trop petit pour lui. D’abord triste, Petit Ours devenu Grand Ours part à la recherche d’un autre petit ours, à qui il offre son bateau, avec la mission, plus tard, de l’offrir à un autre petit ours, quand à son tour il sera trop grand. Avec bonheur, Grand Ours regarde Petit Ours rêver dans son bateau. Et sur la dernière page, on le voit construire un grand bateau… Un livre magnifique sur le fait de grandir ! Sur le don aussi.

*
***

 

 

 

Le grand bateau de grand oursLa suite, Le grand bateau de Grand Ours, est moins émouvante mais propose de beaux principes. Chacun des amis de Grand Ours veut se mêler de la construction du bateau et y va de son conseil. Grand Ours les suit d’abord avant de déclarer à ses amis que le bateau ne lui correspond pas :

« Un ours ne doit jamais renoncer à ses rêves. »

Plus tard, dans son grand bateau, Grand Ours est heureux. Il pêche, croise le petit ours, « ferme les yeux et écoute les secrets que lui chuchote l’eau du lac ».

 

*
***
*

J’ai hâte de lire les lectures que vous ajouterez. De mon côté, je suis convaincue que personne d’entre nous n’aura jamais de super-pouvoirs issus de la morsure d’une araignée radioactive (au pire de terribles maladies suite à une explosion mais ceci est un autre débat). En revanche, chacun a le pouvoir d’ouvrir son cœur et de mettre dans ce monde un peu de paix et d’amour. Cela n’est pas quelque chose réservé aux femmes. Nos petits garçons qui sont les futurs hommes de demain ont tout leur rôle à jouer.

*
***

Sur ce, je vous laisse : je pars à la recherche de petits cadeaux éthiques à offrir aux amis de ma fille dont c’est l’anniversaire la semaine prochaine !

Vous retrouverez cet article sur le blog des Vendredis Intellos.

Publicités