A toi qui nous manques

CahQFUqW0AEY2vQ.jpg large

En voyant ce tableau sur Twitter, je ne pouvais que penser à toi.

A toi qui nous as aimés sans que nous en ayant conscience.

A toi que nous avons aimé sans nous en rendre compte.

A toi qui as enveloppé ainsi chacun de mes enfants. Avec l’immense patience qui te caractérisait et que nous avions oubliée dans les jours difficiles où tu étais fatigué. C’est avec ce sentiment de sécurité que tu procurais que tu les tenais dans tes bras, longtemps. Attendant en silence et avec amour.

Et c’est sans doute aussi ainsi que tu nous entourais lorsque nous étions petits.

Tu as vécu sans jamais rien demander pour toi même, sans jamais faire de bruit,  et tu es parti aussi ainsi.

Tu savais regarder, observer, t’émerveiller, et tu l’as transmis.

Même si mes opinions me convainquent que tu es à la fois autour de nous, près de nous et en nous,
ta voix chaude et tellement réconfortante,
ta main chaude, amicale ou réconfortante, que tu savais poser sur notre épaule,
ta présence bienveillante,
ton sourire et ton rire,
nous manquent à tous terriblement.

Merci pour ce que tu as donné, pour cette bonté et cette simplicité offertes qui a fait ce que nous sommes.

Merci pour cette chaleur et cet amour transmis à nos enfants. Et merci pour tellement davantage encore.

Tu étais partout, sans faire de bruit. Tu es partout, sans faire de bruit.

P1010775_effet toile_s

 

Advertisements