Les poules

« Flossie et Bessie vivaient à la ferme du Bois-Joli. Du moins, c’était le nom qui était imprimé sur les boîtes d’œufs. En réalité, ce n’était qu’une espèce de grand hangar tout en longueur, avec une allée centrale et des centaines de cages à poules empilées de chaque côté.

[…)

[E]lles ne parlaient pas beaucoup entre elles. Quand on ne va nulle part et qu’on ne fait jamais rien, on n’a pas grand-chose à dire.

Ainsi est planté le décor du livre pour enfants « Les poules » de John Yeoman illustré par le fameux Quentin Blake (si ! si ! c’est lui qui a illustré le BGG de Rohl Dahl de notre enfance !).

La vie de Flossie et Bessie se borne à l’univers exigu d’une cage, à des journées rythmées par un éclairage artificiel et à une nourriture en granules servie par tapis roulant. Et comme elles ne connaissent rien d’autres, c’est leur référence absolue. Jusqu’au jour où un choucas bienveillant les délivre par hasard et leur fait découvrir la vraie vie. Au départ fort sceptiques, presque prétentieuses par ignorance, elles regrettent presque l’élevage industriel. Mais cornaquées par le choucas, elles se réjouiront bientôt de la vie en plein air et des vers de terre !

Un joli petit livre qui mine ne rien pousse l’enfant à s’interroger sur ce qu’il mange, et sur l’élevage des animaux.

A mettre entre toutes les mains d’environ huit ans… et personnellement je l’ai dévoré  🙂 !

 

Les poules, de John Yeoman, illustré par Quentin Blake, Gallimard Jeunesse, 69 pages, à partir de 8 ans. Titre original : Featherbrains

Publicités