Pas besoin de produits animaux pour faire du sport

Certains me rétorqueront :

« Tu es folle !
Et ton fer ?
Et tes protéines ?
Et ton calcium ?
« 

Les politiques et l’industrie agro-alimentaire nous ont mis en tête que la viande et le lait sont des aliments indispensables.

Et pourtant :

kale

J’ai 34 ans, deux enfants de 4 et 2 ans (allaités chacun deux ans). Mon alimentation est à 99% végétale (en déplacement professionnel, je suis de temps en temps contrainte de manger des produits animaux plus ou moins bien identifiés).

Certains sont convaincus que les végétariens ne peuvent pas faire de sport. Et que dire de ceux entrant dans la catégorie taboue de « végétaliens« , personnes considérées comme extrémistes, le mot souvent inconnu renvoyant l’image d’un être chétif, verdâtre et en mauvaise condition, prêt à s’effondrer au moindre souffle de brise.

Et pourtant :

Dimanche dernier, sans entraînement, j’ai couru un trail de 17 km en 1h53. Certains diront que ce n’est pas une performance exceptionnelle. Certes. Il y avait en effet plus de 350 personnes devant moi. Il y en avait aussi plus de 100 derrière. Et dans ma catégorie, je faisait partie de la moitié la plus rapide. Pas si mal pour quelqu’un qui courrait pour la 5ème fois de l’année soit même pas une fois tous les deux mois et ce alors que bon nombre des participants sont licenciés dans des clubs.

Et pourtant :

Je ne correspond pas vraiment aux critères du PNNS (Programme National Nutrition Santé), celui qui vous rabat les oreilles que vous devez manger au moins 3 produits laitiers par jour et de la viande, œuf ou poisson 1 ou 2 fois par jour.

La seule de leurs recommandations que j’applique vraiment, c’est celle de manger au moins 5 fruits et légumes par jour. Chez moi, il n’est pas rare en fait de manger 5 fruits et légumes par repas 🙂

Complètement dilettante, j’ai couru sans petites gourdes d’eau remplies de boissons plus ou moins chimiques. Aurais-je été encore meilleure avec ? Je n’ai aucune envie d’essayer. A la rigueur, je mettrais un jus vert dans les gourdes 🙂

La veille de la course, j’ai dîné d’un couscous végétarien cuit à la vapeur. Croyez-vous que les coureurs kenyans s’enfilent un faux-filet avant un marathon ?

Le matin, j’ai mangé :

* un jus de fruits maison céleri – pomme – banane – gingembre
* une banane saupoudrée de baies de goji et arrosée de lait de noisettes germées (maison)

J’ai couru tranquillement. Je n’ai pas eu l’impression de forcer.

Je suis convaincue que ce que je mange contribue à mon bien-être. Bien sûr, il y a aussi d’autres facteurs. Même si je n’ai pratiquement pas fait de sport depuis la naissance de mes enfants, j’en avais fait avant. Je ne suis pas non plus une végétarienne qui se nourrit de pizzas et de gâteaux apéros. Je fais attention à la qualité des ingrédients, au mode de cuisson et je cuisine moi-même. Je ne suis pas parfaite : je sais que je mange trop de gâteaux et trop de sucré 🙂 Clin d’oeil à Alex de Veganwiz, prof de muscu végétalienne qui semble à peu près aussi gourmande que moi 🙂

Je ne suis pas l’actualité sportive mais les noms de Carl Lewis, Surya Bonaly ou Martina Navratilova, végétariens et végétaliens, vous diront quelque chose.

surya-bonaly-peta

Et il y a ce britannique d’origine indienne de 101 ans qui vient de mettre fin à sa carrière de marathonien. Fauja Singh s’était mis à courir des marathons à l’âge de 89 ans ! Il se nourrit de dahl, chapatis, légumes et yahourt et cela a l’air de plutôt lui réussir ! En tout cas, j’aimerais vieillir aussi bien que lui !

Fauja singh-430x244


C’est d’ailleurs ce que met en avant Campbell dans son rapport récemment réédité en « enquête » : limiter les protéines animales permettrait de vieillir en meilleure santé.

Enfin la transformation de Rich Roll, un quarantenaire bedonnant en triathlèthe vegan vaut le coup d’être vue !

rich-roll-avant-apres

A la fin de la course ce week-end dernier, je me suis dit :

« Qu’est-ce que ce serait si tous ces coureurs diminuaient de moitié leur consommation de produits animaux ? »

« Qu’est-ce que ce serait si je m’entraînais une fois par semaine ? »

Mais ce week-end, je ne vais pas m’entraîner. Pour la première fois, je vais courir au Paris Vegan Day 🙂

Publicités