Lettre aux agriculteurs

A vous qui travaillez dur,
qui ne comptez pas vos heures,

A vous qui après la Seconde Guerre Mondiale avez relevé le défi de nourrir une Europe dévastée,

A vous à qui on a dit de produire et avez produit,

A vous grâce à qui ma génération ne sait pas ce qu’est la famine,

A vous dont la nature est l’outil de travail,

A vous qui êtes des entrepreneurs et prenez bien davantage de risques que la plupart d’entre nous, fonctionnaires et salariés du secteur privé,

A vous qui voulez gagner votre vie,

A vous qui devez avoir, pour réussir, de multiples compétences, de l’agronomie aux machines agricoles, en passant par la sélection génétique et la nutrition animale,

A vous autour de qui tant d’entreprises gravitent, du fournisseur de matériel agricole en passant par la nutrition et la santé animale, les bâtiments, les engrais, les énergies renouvelables, les semences,

A vous qui naviguez dans ce dédale et celui des subventions et des directives,

Je souhaite dire que l’objectif de mon blog, avec ses articles ces jours-ci qui dénoncent ce qui pour moi est une atteinte à la Vie, n’est pas d’accuser mais de révéler.

Parce que nous avons notre part de responsabilités.

Parce que nous avons demandé des produits alimentaires bon marché  pour acheter d’autres biens.

Parce que nous cédons aux sirènes du marketing et de la publicité.

Parce que nous avons remis notre alimentation entre les mains de quelques multinationales.

Parce que nous préférons acheter des plats tout prêts plutôt que de prendre le temps de les préparer nous-même.

Parce qu’il y a peu nous cultivions tous la Terre mais que nous nous en sommes éloignés.

Parce que nous sommes souvent incapables de faire pousser quoi que ce soit dans un potager.

Parce que nous nous sommes faits à l’idée d’acheter des produits aseptisés, sans rapport avec les plantes ou les animaux dont ils viennent.

Je souhaite révéler parce que je pense que vous faites ce que les consommateurs demandent et ne ferez plus ce dont les consommateurs ne voudront plus.

Parce que je pense qu’ensemble, nous pouvons imaginer un nouveau système alimentaire, qui puisse nous nourrir sainement tout en protégeant la planète.

Parce que je pense que cela passera notamment par une évolution de notre façon de cultiver, de cuisiner et de manger.

Publicités